Tecnologie per i Beni Culturali


LA THERMOLUMINESCENCE (TL)
Datation et authentication de ceramiques

L’application en Archéologie des méthodes d’analyses par TL permet la datation absolue des céramiques. Cette application étudie les effets de l’interaction de la radioactivité naturelle terrestre et cosmique avec les minéraux de l’argile, matière première de la céramique, qui donne lieu à une accumulation de charges proportionnelles à l’époque de la céramique. Ces charges peuvent être mesurées par chauffage qui les transforme en lumière. Cette méthode est appelée Thermoluminescence.

Comme chaque chauffage à 600°délivre les charges accumulées, le cuisson dans le four à briques est l’événement qui met à zéro la TL et c’est celui qui sera daté.

Lorsqu’on mesure la TL on obtient un signal qui est plus intense si bien de temps est passé après le cuisson et si la radioactivité naturelle est plus forte.

La datation nécessite de nombreuses mesures expérimentales pour évaluer exactement, par la TL, la quantité de charges accumulées et l’ampleur du rayonnement qui les a causées. Ce résultat est obtenu en mesurant la radioactivité de chaque céramique.

Les analyses de datation sont effectuées sur des matériaux sortis des fouilles ou d’ouvrages en briques, car il est nécessaire demesurer la radioactivité du milieu. Ces mesures sont destructives et demandent un prélèvement de quelques dizaines de grammes.

 



                                                                       

Les pièces archéologiques sans données précises des fouilles et les objets artistiques importants dont l’intégrité doit être garantie, ne peuvent pas être datés.

Toutefois souvent les doutes des collectionneurs regardent l’authenticité d’un objet et pas la datation. Cette réponse doit être obtenue par des méthodes non invasives.

La TL permet de vérifier l’authenticité d’une céramique en prélevant un échantillon de quelques dizaines de milligrammes. Le test consiste à mesurer la TL accumulée par l’échantillon, vérifiant si elle est compatible avec celle qu’on attend d’un objet de la même époque et de la même zone géographique.


Dans la plupart des cases, le résultat du test est OUI ou NON.

Il arrive quelques fois que les minéraux de la céramique ne présentent pas de TL et pourtant le test n’a pas de réponse, comme, par exemple, pour les objets de la Renaissance ou en faïence. On a des problèmes avec les porcelaines chinoises, les objets mexicains précolombiens de la cote occidentale et avec la céramique indonésienne.

Le résultat de l’analyse est indiqué en détail dans une fiche qui montre aussi la photo de l’objet.